Assawra

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Dialogues > Le « Grand Moyen-Orient »

Le « Grand Moyen-Orient »

mercredi 28 août 2013, par Al Faraby

« La France ne se dérobera pas à ses responsabilités en Syrie, a déclaré mardi une source proche de la présidence française »
« eeuuhh... »
« quoi ? »
« quelles sont les responsabilités de la France en Syrie ? »
« historiques »
« à ce point-là ? »
« suite aux accords secrets de Sykes-Picot de 1916(*) conclus entre la France et la Grande-Bretagne en vue de l’effondrement de l’empire Ottoman, la Syrie faisait partie de la zone d’influence attribuée à la France »
« oui mais nous sommes en 2013 et beaucoup d’eau a coulé sous le pont »
« justement... en cas d’effondrement de la Syrie, la France aimerait bien reconquérir le terrain perdu »
« je vois »
« tu vois quoi ? »
« un nouveau Sykes-Picot est en cours »
« oui mais avec une nouvelle appellation »
« laquelle ? »
« le Grand Moyen-Orient (**) »
« et qu’a-t-il de différent ? »
« il est sans partage »
« c’est-à-dire ? »
« il sera exclusivement à domination américaine »
« si je comprends bien, la France roule pour l’Amérique »
« pas que la France »
« oui mais... »
« mais quoi ? »
« l’Amérique roule pour qui ? »
« ...!? »

Al Faraby
Mercredi, 28 août 2013

(*) Le Moyen-Orient est découpé, malgré les promesses d’indépendance faites aux Arabes, en 5 zones :
zone bleue française, d’administration directe formée du Liban actuel et de la Cilicie ;
zone arabe A, d’influence française comportant le nord de la Syrie actuelle et la province de Mossoul ;
zone rouge britannique, d’administration directe formée du Koweït actuel et de la Mésopotamie ;
zone arabe B, d’influence britannique, comprenant le sud de la Syrie actuelle, la Jordanie actuelle et la future Palestine mandataire ;
zone brune, d’administration internationale comprenant Saint-Jean-d’Acre, Haïfa et Jérusalem. La Grande-Bretagne obtiendra le contrôle des ports d’Haifa et d’Acre.

(**) Le « Grand Moyen-Orient » est un terme utilisé par le président George W. Bush et son administration pour désigner un espace s’étendant du Maghreb et de la Mauritanie au Pakistan et à l’Afghanistan, en passant par la Turquie, le Machrek et l’ensemble de la péninsule Arabique.
Lors de son discours sur l’état de l’Union du 24 janvier 2004, George Bush déclara ainsi : « Tant que le Moyen-Orient restera un lieu de tyrannie, de désespoir et de colère, il continuera de produire des hommes et des mouvements qui menacent la sécurité des États-Unis et de nos amis. Aussi, l’Amérique poursuit-elle une stratégie avancée de liberté dans le Grand Moyen-Orient », jetant ainsi les bases de ce qu’on appelle désormais la doctrine Bush.

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : Assawra1-subscribe@yahoogroupes.fr

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href=http://www.Assawra.Info/spip.php?article10>http://www.Assawra.Info/spip.php?article10