Assawra

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Culture > Nelson Mandela > Déclaration du Parti Communiste Sud-africain

Déclaration du Parti Communiste Sud-africain

mardi 10 décembre 2013, par La Rédaction

« La nuit dernière (05 décembre 2013, NDLR) des millions de personnes en Afrique du Sud , dont la classe ouvrière, les pauvres, et la population du monde entier, ont perdu un vrai révolutionnaire, le Président Nelson Rolihlahla Mandela, Madiba Tata .

Le Parti communiste sud-africain ( SACP ) se joint à la population d’Afrique du Sud et du monde pour exprimer ses plus sincères condoléances à Mme Graça Machel et à toute la famille Mandela après la perte de ce que le président Zuma a correctement décrit comme le plus grand fils de l’Afrique du Sud. Nous souhaitons également saisir cette occasion pour exprimer notre solidarité avec le Congrès national africain (ANC), une organisation qui l’a produit et qu’il a aussi servi avec distinction, ainsi que tous ses collègues et camarades de notre mouvement de libération .

Comme l’a dit Tata Madiba : " Ce ne sont pas les rois et les généraux qui font l’histoire, mais les masses populaire, les ouvriers, les paysans ... "

La mort de Mandela marque la fin de la vie d’un des plus grands révolutionnaires du 20e siècle, qui se sont battus pour la liberté et contre toutes les formes d’oppression dans leurs pays et dans le monde . Dans le cadre des masses qui font l’histoire , la contribution de Mandela dans la lutte de courage pour la liberté c’est propagée dans l’ensemble des membres et dirigeants de notre mouvement de libération révolutionnaire nationale dirigé par l’ANC. Mandela est un brave soldat, courageux , patriote et internationaliste, qui , pour citer Che Guevara, était un vrai révolutionnaire guidé par de grands sentiments d’amour pour son peuple, une caractéristique remarquable des révolutionnaires et de toutes les véritables personnes .

Lors de son arrestation, en août 1962, Nelson Mandela était non seulement membre du Parti communiste sud-africain alors clandestin, mais également membre du Comité central de notre Parti . Pour nous, communistes d’Afrique du Sud , Mandela est toujours le symbole de la contribution du SACP dans notre lutte de libération . La contribution des communistes dans la lutte pour la liberté en Afrique du Sud a très peu d’équivalent dans l’histoire de notre pays. Après sa sortie de prison en 1990, Madiba est devenu un grand et un ami proche des communistes jusqu’à ses derniers jours .

L’ un des principaux enseignements que nous devons tirer des leçons de Mandela est son engagement pour l’unité de nos formations politique dans l’Alliance, ainsi que l’unité de l’ensemble du mouvement démocratique de masse. La génération de Mandela a lutté pour construire et consolider l’unité de notre Alliance, et nous devons donc, à la mémoire de Madiba, préserver l’unité de notre Alliance. Ceux qui ne comprennent pas cette mesure il faut savoir que beaucoup de sang a été versé et qu’il ne faut pas jeter de la boue à l’héritage et sur la mémoire de Madiba pour l’unité de notre Alliance .

Le SACP a soutenu Madiba pour la réconciliation nationale . Mais la réconciliation nationale, pour lui, n’a jamais voulu dire la fin de la lutte des classes et la fin d’autres luttes contre les inégalités sociales dans notre société, comme certains voudraient nous faire croire aujourd’hui. Pour Madiba, la réconciliation nationale était une plate-forme pour poursuivre l’objectif de la construction d’une société sud-africaine plus égalitaire, éloignée du fléau du racisme, du patriarcat et des inégalités flagrantes. Une véritable réconciliation nationale ne peut se faire dans une société encore caractérisée par le trou béant des inégalités et de l’exploitation capitaliste.

En l’honneur de ce brave combattant, le SACP va intensifier la lutte contre toutes les formes d’inégalité, y compris intensifier la lutte pour le socialisme, comme la seule solution politique et économique aux problèmes de l’humanité .

Pour le SACP, la disparition de Madiba doit donner à tous les Sud-Africains l’espoir d’une Afrique du Sud démocratique, et qui toujours d’une manière ou d’un autre, même à l’époque de la domination blanche, doit se réconcilier avec une Afrique du Sud démocratique fondée sur le principe de la règle de la majorité .

Nous appelons tous les Sud-Africains à imiter son exemple d’abnégation, de sacrifice, d’engagement et de service à son peuple .

Le SACP dit « Hamba Kahle Mkhonto ! »

(Traduction Nico Maury)

***

Statement of the South African Communist Party on Nelson Mandela

Last night, the millions of the people of South Africa, majority of whom the working class and poor, and the billions of the rest of the people the world over, lost a true revolutionary, President Nelson Rolihlahla Mandela, Tata Madiba.

The South African Communist Party joins the people of South Africa and the world in expressing its most sincere condolences to Ms. Graca Machel and the entire Mandela family on the loss of what President Zuma correctly described as South Africa’s greatest son, Comrade Mandela.

We also wish to use this opportunity to express our solidarity with the African National Congress, an organisation that produced him and that he also served with distinction, as well as all his colleagues and comrades in our broader liberation movement. As Tata Madiba said, “It is not the kings and generals that make history but the masses of the people, the workers, the peasants. …”

The passing away of Comrade Mandela marks an end to the life of one of the greatest revolutionaries of the 20th century, who fought for freedom and against all forms of oppression in both their countries and globally. As part of the masses that make history, Comrade Mandela’s contribution in the struggle for freedom was located and steeled in the collective membership and leadership of our revolutionary national liberation movement as led by the ANC — for he was not an island. In Comrade Mandela we had a brave and courageous soldier, patriot and internationalist who, to borrow from Che Guevara, was a true revolutionary guided by great feelings of love for his people, an outstanding feature of all genuine people’s revolutionaries.

At his arrest in August 1962, Nelson Mandela was not only a member of the then underground South African Communist Party, but was also a member of our Party’s Central Committee. To us as South African communists, Comrade Mandela shall forever symbolise the monumental contribution of the SACP in our liberation struggle. The contribution of communists in the struggle to achieve the South African freedom has very few parallels in the history of our country. After his release from prison in 1990, Comrade Madiba became a great and close friend of the communists till his last days.

The one major lesson we need to learn from Mandela and his generation of leaders was their commitment to principled unity within each of our Alliance formations as well as the unity of our Alliance as a whole and that of the entire mass democratic movement. Their generation struggled to build and cement the unity of our Alliance, and we therefore owe it to the memory of Comrade Madiba to preserve the unity of our Alliance. Let those who do not understand the extent to which blood was spilt in pursuance of Alliance unity be reminded not to throw mud at the legacy and memory of the likes of Madiba by being reckless and gambling with the unity of our Alliance.

The SACP supported Madiba’s championing of national reconciliation. But national reconciliation for him never meant avoiding tackling the class and other social inequalities in our society, as some would like to make us believe today. For Madiba, national reconciliation was a platform to pursue the objective of building a more egalitarian South African society free of the scourge of racism, patriarchy and gross inequalities. And true national reconciliation shall never be achieved in a society still characterized by the yawning gap of inequalities and capitalist exploitation.

In honour of this gallant fighter, the SACP will intensify the struggle against all forms of inequality, including intensifying the struggle for socialism, as the only political and economic solution to the problems facing humanity.

For the SACP, the passing away of Madiba must give all those South Africans who had not fully embraced a democratic South Africa, and who still in one way or the other hanker to the era of white domination, a second chance to come to terms with a democratic South Africa founded on the principle of majority rule.

We call upon all South Africans to emulate his example of selflessness, sacrifice, commitment and service to his people.

The SACP says, “Hamba kahle Mkhonto !” [“Go well, brave warrior !”]
http://www.sacp.org.za/

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : Assawra1-subscribe@yahoogroupes.fr

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href=http://www.Assawra.Info/spip.php?article10>http://www.Assawra.Info/spip.php?article10